Modifier la page

"Mur-Muret" en pierres sèches

Lieu dit Le Grand Viala | 30460 Soudorgues | 0665491433

Pourquoi la pierre sèche...

Il est question ici de la technique de la pierre sèche dans son ensemble, construction et restauration des murs de soutènement, de clôture et des bâtis. Les environnements concernés sont ceux de l’habitat, de l’agricole, du routier et des chemins.

           
Le mur en pierres sèches est résistant par la souplesse de sa structure, il peut subir de légers mouvements sans être déstructuré. Il « encaisse » les vibrations (trafic routier, secousses telluriques, mouvements géologiques, chocs lors des inondations, etc).
 
Le gros avantage du mur en pierres sèches tient à la nature drainante de sa structure. L’absence de mortier permet à l’eau de s’écouler entre les pierres. Le mur de soutènement en pierres sèches retient la terre et permet aux eaux de pluie de s’écouler en ralentissant leur cheminement. Toutes les terrasses d’un versant servent, en fait, de bassin de rétention, et constituent une prévention aux risques d’inondations, (exemple du Gard et des terrasses cévenoles).
           
En cas de sécheresse, ces mêmes terrasses servent de réserve d’eau. Sa restitution est différée dans le temps. La terrasse de terre, retenue par le mur pierre sèche, joue un peu le rôle d’une grosse éponge.
         
Les sols recouverts en calades de pierres sèches montrent une résistance particulière, dans le temps, aux phénomènes d’érosions hydrauliques et humains.